Courrier Picard – Un portraitiste à la Warhol

Courrier Picard – Un portraitiste à la Warhol

SAINT-QUENTIN Un portraitiste à la Warhol

Derrière ses lunettes noires se cache l’œil d’un artiste. Anthony Huynh, 27 ans, retranscrit sur toile des portraits version Pop art mixés.

La façon de travailler d’Anthony Huynh? À partir d’une photo papier ou numérique, le Saint-Quentinois remplit la toile à coup de crayon de bois et de posca, stylo de graffeur.

« Ce que je veux, c’est faire du beau, sublimer les personnes ». Yaël Naïm, Shy’m, Cauet, Cœur de Pirate, Miss France 2011, Geneviève de Fonteney, Lenny Kravitz… font partie du trombinoscope de l’artiste.

Le dernier en date, le portrait de Louis Bertignac, venu à Saint-Quentin jeudi dernier : « J’ai préparé un tableau pour lui offrir lors de sa venue à Saint-Quentin, une façon de l’approcher et d’avoir une photo à ses côtés. Louis Bertignac m’a dit qu’il n’avait pas envie de voir sa tête accrochée dans son salon mais que le tableau était très bien. Il me l’a dédicacé. Pour le moment je le garde».

La toile est actuellement exposée, parmi une vingtaine d’autres au Grand hôtel jusqu’à la fin du mois, rue Dachery.

Anthony Huynh se dit être un « artiste commercial » : « Je fais ce qui plaît aux gens. Au-delà des portraits, je peins également des accessoires de mode, des sports mécaniques… ».

Anthony Huynh peint depuis tout petit. Mais il a trouvé son style il y a cinq ans. «J’ai eu le déclic en voyant un tableau de Audrey Hepburn à Ikea, tout le monde l’a chez soi. Il s’est vendu comme des petits pains. Je me suis dit que je savais le faire ».

Ses tableaux ont des airs de pop’art. Son « mentor » ? Le maître Andy Warhol.

Au-delà d’être artiste, Anthony Huynh se décrit comme un « concepteur d’intérieur ». Il crée majoritairement pour les particuliers. « En fonction du décor de la maison ou de l’appartement, du style et des goûts des gens, je réalise des tableaux sur mesure ».

Mais ce qui fonctionne le plus, ce sont les portraits des particuliers. Son bonheur, il le trouve dans son atelier d’artiste, installé rue Denfert-Rochereau et est en quête de lieux où exposer ses toiles en visant les grandes villes. Sa prochaine piste : Lille.

CAROLINE SUEUR

 

Source : http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-locale/Saint-Quentin-Chauny/Un-portraitiste-a-la-Warhol

Posté sous : presse

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié Champs obligatoires *

*

Vous devez utilizer ces tags HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>